28/05/2007

Découvrir la France!!!

Vous allez découvrir ici la France divisée en régions (classées par ordre alphabétique pour la France métropolitaine, les départements d'outre mer sont en fin de blog) subdivisées en départements.Tout n'est pas encore complèté mais je m'y affaire.Les archives sur la droite vous aideront à faire votre choix. toutefois si un département ou une région vous presse n'hésitez pas à m'en faire part et je complèterai en priorité.En souhaitant que ceci réponde à vos besoins, bonne visite!!!

13:18 Écrit par josiane meulders dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : france |  Facebook |

29/11/2006

Merci!!!

Je remercie tous les gentils rédacteurs (qui sont bien doués faut le reconnaître)car sans eux ce blog ne serait pas ce qu'il estNéanmoins il reste encore à faire alors avis aux amateurs!!! dyn001_original_250_368_gif_6553_fcb4aad99732054bb33a773600Merci à :Andresel 671- Nanou 59- Philgood- Natou 57- Kersissi- Gill 85- Gerber 85- Flo77- Pilou33 et Pierrot- Chantalou 38- Popeye 08-

21:30 Écrit par josiane meulders dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : redacteurs |  Facebook |

05/10/2006

Région Alsace Lorraine

region alsace-lorraine

21:18 Écrit par josiane meulders dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : region alsace lorraine |  Facebook |

• (67) Bas-Rhin by Andresel 671 et Béa

Le Bas-Rhin (67) se trouve au Nord de la Région Alsace avec une superficie de 4755 km2 peuplée par 1 026 120 d'habitants; la densité de population équivaut donc 216 habitants / km2.

Le Sud-Ouest du département est bordé par les Vosges, qui culminent à 1 009 m d’altitude au Donon. La plaine d’Alsace domine l’essentiel de sa partie Est, séparée de l’Allemagne par le Rhin.Ce département dépend de la Cour d’Appel de Colmar, de l’Académie de Strasbourg et appartient à la Région Militaire Nord-Est. Le Bas-Rhin et le Haut-Rhin forment le Diocèse de Strasbourg.

STRASBOURG est le chef-lieu du département et se situe dans la plaine d'Alsace, sur l'Ill et la Bruche, à proximité de l'Allemagne rhénane. L'arrondissement de Strasbourg-Ville (78 km2) correspond à la seule commune urbaine de Strasbourg. L'arrondissement de Strasbourg-Campagne (456 km2) comprend 8 cantons et 102 communes.

L'agglomération strasbourgeoise proprement dite compte 27 communes et s'étend sur près de 31 000 ha.

Siège du Parlement Européen, du Conseil de l'Europe et de la Cour Européenne des Droits de l'Homme, Strasbourg est une capitale politique européenne. Pôle d'activités tertiaires, la ville est un centre administratif important, un centre commercial et un nœud de communication, et possède un fort potentiel de développement grâce à sa situation stratégique de ville frontalière et de carrefour européen.

Elle est desservie par l'aéroport international de Entzheim. Le pont du Rhin connaît pour sa part l'un des plus importants trafic frontalier d'Europe. Le port autonome de Strasbourg, aménagé sur le Rhin au XIXe siècle, est le deuxième port fluvial de France après celui de Paris. La zone portuaire s'étend sur 483 ha. Le trafic rhénan, renforcé par le canal de la Marne-au-Rhin, est très actif. Il assure surtout le transport des pondéreux (charbon de la Ruhr, potasse d'Alsace), le pétrole, étant désormais acheminé par oléoduc.

Strasbourg et son agglomération constituent également un centre industriel. Les principaux secteurs d'activités sont le raffinage pétrolier (au nord de la ville), la chimie, la construction mécanique et électrique, l'automobile (à proximité du port), la métallurgie, l'imprimerie, l'agroalimentaire (confiseries, biscuiteries, minoteries, conserveries), le textile (tissage, confection), les industries du bois (papeteries) et du tabac. Les industries traditionelles (brasseries, tanneries) sont toujours actives. Strasbourg est également un grand centre culturel, touristique et universitaire. Elle est le siège d'un évêché dépendant directement de l'autorité du pape

Bien que très endommagée par les bombardements de la Seconde Guerre mondiale, la vieille ville de Strasbourg conserve de nombreux monuments. Le plus connu est la cathédrale Notre-Dame, en grès rose des Vosges, construite du XIe au XVe siècle. Le chœur est de style roman (XIe-XIIe siècles), la nef gothique (XIIIe siècle). La façade occidentale, commencée en 1277 et attribuée à l'architecte Erwin de Steinbach, est surmontée d'une flèche ajourée (1420-1439), œuvre de Jean Hültz, d'une hauteur de 142 m. La cathédrale est célèbre pour ses sculptures gothiques (portails, pilier des Anges), ses vitraux (XIIIe-XIVe siècles), ses tapisseries (XVIIe siècle) et son horloge astronomique (1838-1842).

Les autres édifices intéressants sont la maison de l'Œuvre Notre-Dame (XIVe-XVIe siècles), l'église gothique Saint-Thomas (XIIIe-XIVe siècles), les églises Saint-Étienne (VIIIe siècle), Saint-Pierre-le-Jeune (XIIIe siècle), Saint-Guillaume (XVe-XVIIe siècles) et Saint-Pierre-le-Vieux (XVe siècle), le palais des Rohan (1730-1742), le quartier pittoresque de la « Petite France » avec ses vieilles maisons à pans de bois (XIVe-XVIe siècles) et ses ponts couverts, conservant trois tours carrées du XIVe siècle, la maison Kammerzell (XVe siècle), la Grande Boucherie (XVIe siècle), le palais de l'Université (1884) et le palais du Rhin (1889). Les places Kléber, Broglie et Gutenberg sont également ornées de beaux édifices (l'Aubette, XVIIIe siècle ; hôtel du Commerce, XVIe siècle).

De nombreux musées:Le palais des Rohan abrite le Musée archéologique, l'un des plus importants de France, riche en objets trouvés dans la région, le musée des Beaux-Arts, qui présente des collections variées, et le musée des Arts décoratifs. La ville est également dotée d'un musée d'Art moderne, ainsi que de musées d'histoire locale (Musée historique de la ville, Musée alsacien) qui retracent l'histoire de la ville et évoquent les traditions régionales.

Le secteur de l'enseignement supérieur, particulièrement bien représenté avec les universités de Strasbourg et un nombre important de grandes écoles (physique, robotique, biotechnologie) et de laboratoires de recherche (centre de recherches nucléaires de Strasbourg-Cronenbourg), a été renforcé avec l'arrivée en 1992 de l'École Nationale d'Administration (ENA), décentralisée de Paris.

Quelques faits historiques

La ville a pour origine le camp romain d'Argentoratum, fondé sous Auguste. Elle vit, en 357, la victoire de l'empereur Julien l'Apostat sur les Alamans. En 451, elle fut occupée par les Huns. Ruinée par les invasions, elle réapparut dès le VIe siècle sous le nom de Strateburgum.La cité s'agrandit sous les Carolingiens et en 842, les fils de Louis Ier le Pieux, Charles II le Chauve et Louis II le Germanique y scellèrent leur alliance contre Lothaire (Serments de Strasbourg). En 843, à l'issue du traité de Verdun, Strasbourg fut comprise dans le royaume de Lotharingie. Elle fut rattachée à la Germanie en 870 (traité de Mersen) et fit partie du Saint Empire romain germanique en 962. À la fin du Xe siècle, la ville passa sous l'autorité temporelle des évêques. Elle reçut une première charte en 1119 et devint une ville impériale en 1201. Une lutte s'engagea alors contre la tutelle épiscopale. Elle s'acheva en 1262 par la victoire du patriciat.

Strasbourg devint un centre économique très actif, ainsi qu'un centre intellectuel, avec les théologiens mystiques Maître Eckhart et Jean Tauler (XIVe siècle), et artistique.Gutenberg y séjourna de 1434 à 1447 et l'imprimerie y prit un grand essor à partir de 1460. Celle-ci favorisa la diffusion de la Réforme (XVIe siècle). En 1529, Strasbourg devint une ville protestante. L'université fut fondée en 1621.

Lors du traité de Westphalie (1648), l'Alsace fut cédée à la France, à l'exception de Strasbourg. Celle-ci fut annexée par la France, en 1681, dans le cadre de la politique des « réunions » menée par Louis XIV. Une citadelle y fut construite par Vauban en 1687. La souveraineté française sur Strasbourg fut reconnue, en 1697, par le traité de Ryswick. Strasbourg resta, comme toute l'Alsace, un lieu d'échanges féconds entre les civilisations française et germanique.

Assiégée par les Allemands à partir du 13 août 1870, lors de la guerre franco-allemande, puis bombardée du 18 août au 27 septembre, la ville capitula le 28 septembre. Rattachée à l'Allemagne, elle fut la capitale du Reichsland d'Alsace-Lorraine de 1871 à 1918 et connut un important développement industriel. Les Allemands abattirent les anciennes fortifications construites par Vauban. La ville, jusqu'alors limitée dans son extension, commença à s'étendre, notamment vers le Nord-Est, englobant les bourgades alentours (Schiltigheim, Neudorf, Illkirch-Graffenstaden). Au début du XXe siècle, le Rhin fut régularisé et le port aménagé. Strasbourg revint à la France en novembre 1918, à l'issue de la Première Guerre mondiale. Occupée à nouveau par les Allemands le 19 juin 1940, Strasbourg subit d'importants dommages au cours de la Seconde Guerre mondiale. Les Allemands y menèrent, sans résultat, une politique de germanisation. La ville fut libérée par la 2e DB du général Leclerc, le 23 novembre 1944.

Au lendemain du conflit, Strasbourg cessa d'être l'enjeu symbolique de l'antagonisme franco-allemand, pour devenir une des capitales de la réconciliation européenne. Le Conseil de l'Europe vint y établir son siège en 1949. Avec la construction d'une Europe unie, Strasbourg connut un rapide développement urbain et économique.

Les chefs-lieux d’arrondissement sont:

HAGUENAU située sur la Moder, au sud de la forêt de Haguenau (13 400 hectares), dans la plaine d'Alsace.Ce fut une ville impériale en 1257, puis doyenne de la Décapole d'Alsace (ou Union des dix villes) au XIVe siècle. De 1489 à 1557, la ville abrita des presses fameuses. Elle fut le lieu d'une bataille qui vit la victoire des Français sur les Autrichiens et les Prussiens en 1793.

L'église Saint Georges, construite aux XIIe et XIIIe siècles, a conservé dans son clocher octogonal les deux plus anciennes cloches de France, datant de 1268. La triple nef romane est surmontée d'une voûte gothique. De beaux retables du XVe siècle y sont conservés.

L'église Saint Nicolas, de style gothique, fut fondée par l'Empereur Frédéric Barberousse en 1189. Il ne reste que la tour du monument primitif, fort endommagée en 1944. On peut y voir de très belles boiseries du XVIIIe siècle.

Le Musée historique de la ville abrite d'abondantes collections : objets préhistoriques et romains, sculptures médiévales, monnaies et médailles alsaciennes, céramiques, histoire locale. Le Musée alsacien occupe un bâtiment du XVe siècle et présente des collections d'art régional et de poteries.

MOLSHEIM, sur la Bruche, au Nord-Est des Vosges. La viticulture y produit un grand vin du vignoble alsacien, le Riesling. Avec les usines Messier-Bugatti, la construction aéronautique s'est spécialisée dans les trains d'atterrissage. De l'Académie des jésuites fondée en 1618 par l'évêque de Strasbourg, il reste l'église de style gothique du XVIe-XVIIe siècle. Le Metzig, construit au XVIe siècle par la corporation des bouchers, est de style Renaissance mais son aspect typiquement alsacien s'intègre parfaitement avec les maisons alsaciennes anciennes à colombages. Le musée de la Chartreuse présente un large panorama de la ville, de sa préhistoire aux voitures de course de Bugatti.

Ce fut en 1907 que l'industriel italien, Ettore Bugatti, fonda sa première usine de construction automobile

SAVERNE, sur la Zorn et le canal de la Marne au Rhin, au Sud-Est du col de Saverne.

Cette ville est un nœud de communication important. Les industries du bois et de construction mécanique (matériel agricole, brouettes métalliques) sont implantées sur son territoire. C'est également un site touristique. Le château aux colonnes corinthiennes, construit à la fin du XVIIIe siècle pour le cardinal Louis de Rohan, abrite un musée offrant un vaste panorama de l'histoire locale. L'église paroissiale reconstruite aux XIVe-XVe siècles conserve un clocher-porche roman du XIIe siècle. Tout d'abord fief des évêques de Metz, Saverne devint à partir du XIIIe siècle le fief des évêques de Strasbourg (XIIIe-XVIIIe siècles). La ville fut le théâtre d'une répression sanglante au XVIe siècle. Des milliers de paysans révoltés (les rustauds) furent exterminés jusqu'au dernier

SELESTAT, située sur l'Ill, dans la plaine d'Alsace. Sélestat est un centre industriel diversifié : métallurgie des métaux non ferreux, maroquinerie, textile.

L'abbatiale Sainte-Foy est une belle église romane du XIIe siècle en grès rouge et granit. L'église Saint-Georges fut édifiée dans le style gothique aux XIIIe et XVe siècles, mais fut largement restaurée par la suite. Elle possède de beaux vitraux. L'ancienne halle aux blés accueille la Bibliothèque fondée en 1452. Une partie des remparts Vauban est toujours debout.

Ville impériale au Moyen Âge, Sélestat fut le siège d'une université et d'une école d'humanistes réputée aux XVIe et XVIIe siècles. Fortifiée par Vauban en 1674, elle fut démantelée par les Allemands en 1872, après guerre franco-allemande.

WISSEMBOURG, sur la Lauter. La ville possède quelques industries : outils de jardinage, pneumatique, accessoires d'automobile. L'église Saint-Pierre-et-Saint-Paul des XIIIe-XIVe siècles réunit styles roman et gothique. Le quartier du Bruch conserve des maisons anciennes des XVIe-XVIIIe siècles. Installé dans l'une d'entre elles, le musée Westercamp offre un vaste panorama du passé de la ville : préhistoire, antiquité romaine, mobilier et art populaires, objets de la guerre de 1870. Wissembourg se développa véritablement au XIIe siècle. Au XVIIIe siècle, la ville accueillit dans ses murs Stanislas Leszczynski, le roi détrôné de Pologne, et sa fille Marie, future épouse de Louis XV. Au début de la guerre franco-allemande de 1870-1871, l'armée française, commandée par le maréchal Mac-Mahon, dut abandonner Wissembourg à l'imposante armée prussienne du prince Frédéric-Charles (4 août 1870). Retranchées à l'Est de Niederbronn, les troupes françaises furent défaites le 6 août 1870. C'est à la bataille de Wissembourg que l'Alsace fut perdue.

L'Activité agricole et industrielle du Bas-Rhin.

Les activités agricoles du Bas-Rhin sont diversifiées, puisqu’au pied des Vosges s’étend une série de vignobles de qualité tandis que dans le Nord, la polyculture domine, malgré une orientation vers l’élevage laitier dans l’Ouest. Le Sud du département constitue la région agricole la plus riche:les cultures et exploitations commerciales y sont en effet prédominantes:betterave, blé, houblon, tabac. Cette agriculture est par ailleurs fortement liée aux industries agroalimentaires traditionnelles de la région:

Raffinerie de sucre à ERSTEIN,

Brasseries à CRONEMBOURG & OBERNAI & SCHILTIGHEIM

Manufactures de tabac.

Les activités industrielles sont dispersées dans les villes moyennes qui constituent la structure urbaine dominante du département. L’industrie textile est relayée par la construction automobile à REICHSHOFFEN et électrique , l’industrie du cuir à PFAFFENHOFFEN, l’industrie du bois à SAVERNE, la chimie à STRASBOURG et le raffinage à REICHSTETT.

Toutefois, grâce à son passé, sa culture, ses traditions et sa situation géographique et politique au cœur de l’Union européenne, le Bas-Rhin est également un pôle touristique de premier plan.

Quelques lieux ou routes à ne plus oublier

Château du Haut-Koenigsbourg

Son apparition dans la brume matinale est plus que de la magie...

Cette forteresse perchée à 757 m au-dessus de la plaine d'Alsace, n'est ni un mirage, ni une <<Grande Illusion>> pour faire référence à Jean RENOIR et au film tourné en 1937.

Ce château a été construit par les Hohenstaufen au XIIème Siècle, puis il est passé aux mains des Chevaliers Brigands. Heureusement les Habsbourg le récupèrent au XVè.S.Il sera offert par la Ville de SELESTAT à l' Empereur Guillaume II de HOHENZOLLERN, grand amateur de châteaux.

Il fut reconstruit au début du XXe siècle par l'architecte berlinois Bodo EBHARDT le grand spécialiste de la fortification médièvale. Le mélange de reconstitution médiévale et d'influences du romantisme allemand lui confère une formidable puissance d'évocation qui en fait un des monuments les plus visités de la région.

Mont St Odile

Situé au Sud-Ouest d'OBERNAI, ville très touristique, attention, ce site est mythique car nous sommes sur le territoire du cruel Duc d'Alsace Etichon de la période mérovingienne et qui était le père de la Patronne de l'Alsace Sainte-Odile. J'aurais sûrement l'occasion de vous reparlez de cette famille ducale...

A ne pas manquer:le Panorama sur la plaine d'Alsace et la Forêt-Noire depuis la terrasse du couvent et les vestiges du Mur Païen.

La Route des Vins d'Alsace

Connaissez vous la route gastronomique la plus fameuse de France ? En quelques mots précis... zigzaguer pendant 180 km de MARLENHEIM (67) jusqu'à THANN (68) et varier le plaisir, entre l'Histoire, les vignes, les jolis villages, les vieux châteaux, les caves de dégustation et les bonnes tables. Sur la route du Vin dans le Bas-Rhin, je vous recommande surtout OBERNAI, ITTERSWILLER, DAMBACH-LA-VILLE

Le Struthof

Pendant la dernière Guerre mondiale, les nazis créèrent en 1941 un important camp de concentration classé NN (Nacht und Nebel = Nuit et Brouillard) en Alsace, le seul sur tout le territoire français.

Pour y accéder vous trouverez la route soit au départ de SCHIRMECK où se trouve depuis l'automne 2005, le Centre Européen du Résistant Déporté ou à partir de la Rothlach en montant d'Obernai au Champ du Feu.

Je rappellerais que ce camp fut de 1941 à 1945 l'un des plus meurtiers du système nazi. 52 000 détenus issus des quatre coins d'Europe y défilèrent. Tziganes et Juifs transformés en cobayes humains, Juifs au travail....cette implacable mécanique concentrationnaire vous donnera une vraie idée de l'indicible. Ce devoir très court de Mémoire fait aussi partie malheureusement du Bas-Rhin.

La Gastronomie Alsacienne.

Nombreuses recettes faciles existent auprès des Editions S.A.E.P. d'INGERSHEIM... et je pourrais aussi vous parler des grands Cuisiniers de notre Bas-Rhin parmi lesquels j'apprécie tout particulièrement:

¤ WESTERMANN Antoine, est l'un des chefs les plus connus qui exerce depuis plus de trente ans dans son superbe restaurant <<Buerehiesel>> (le logis du paysan) situé au coeur du Parc de l'Orangerie à STRASBOURG. Sa cuisine ne cesse d'étonner les esprits et les papilles.

¤ JUNG Emile, natif du Sundgau (Ht Rhin) cet Alsacien pur souche est établi dans la rue de l'Outre près de la place Kléber dans l'élégant restaurant au CROCODILE. Cette personnalité incontournable de la restauration alsacienne a formé de nombreux chefs réputés aujourd'hui.

¤MISCHLER Fernand, longtemps Président des Maîtres Cuisiniers de France, aujourd'hui sécondé par son fils Franck dans son ancien Relais de Poste sert d'écrin à la dégustationd'une belle cuisine mariant tradition alsacienne et novation. Le Cheval Blanc à LEMBACH.

¤HUSSER Jean Michel et sa famille sont implantés à MARLENHEIM depuis 1930 et il est inutile de dPetiire leur attachement à l'Alsace et à son terroir. Je n'en dirais pas plus... allez découvrir ses recettes et son programme au berceau familial Le Cerf à MARLENHEIM

Je pourrais vous parler encore longtemps de gastronomie car moi-même adore cuisiner non pas selon les recettes mais selon des gouts nouveaux appréciés généralement par mes amies et/ou invités.

Entre tous les plats décrits par nos amis Pierre et Pilou WAGNER rien de plus à ajouter... Ah! si quelque chose me tient particulièrement à coeur.. Mes Bredele de NOEL. Je les appelle sur mes menus de la Nativité les Petits Fours Noéliens toujours réalisés par ma compagne Béatrice en quantité industrielle car il faut absolument les partager entre nos connaissances. Leurs noms: Spritzbredele, Etoiles de Noël à la cannelle,Croissants de lune aux amandes, gâteaux à l'anis, les différents Sablés et les Springerle et les macarrons aux amandes, au chocolat, aux cynorrhodons, les tuiles aux amandes et les rochers aux noix, soufflages aux amandes, Schwowebredle, Petits fours aux flocons d'avoine....

Alors je finirais avec l'accompagnement qui vous mettra tous de bonne humeur et joyeux pour les fêtes de fin Année: choisissez un merveilleux Bordeaux et trempez vos petits Bredele... vous m'en direz des nouvelles...

 

Mes Grandes Personnalités du Bas-Rhin

PFLIMLIN Pierre (1907-2000).

Homme politique français, leader du MRP, Président du Conseil en mai 1958, il a par la suite occupé d’importantes fonctions européennes.Né à Roubaix, fils d’un industriel du textile, docteur en droit, Pierre devient avocat à Strasbourg en 1933.Député MRP au sein des Assemblées constituantes de la IVe République (en 1945 et 1946), puis à l’Assemblée nationale (1946), il occupe ensuite divers postes ministériels à partir de 1948, notamment celui de ministre des Finances dans les cabinets Faure (1955-1956) et Gaillard (1957-1958).

De 1956 à 1959, il préside le MRP, et est appelé le 8 mai 1958 à la présidence du Conseil. À l’issue de l’émeute du 13 mai 1958 à Alger, il renonce à engager des pourparlers avec le FLN, le mouvement d’indépendance algérien. Il accepte de donner les pleins pouvoirs au général Salan (14 mai) et démissionne (31 mai) afin de permettre au général de Gaulle de lui succéder. Sous la Ve République, il est ministre d’État (juin 1958-janvier 1959), puis ministre chargé de la coopération (avril-mai 1962), mais entre dans l’opposition à la suite d’une déclaration de De Gaulle contre la construction d’une Europe supranationale (15 mai 1962). Il demeure dans l’opposition jusqu’à la crise de mai 1968, apportant notamment son soutien à la candidature de Jean LECANUET pour l’élection présidentielle de 1965.

Pierre PFLIMLIN a également été Maire de Strasbourg (1959-1983), président de l’Assemblée du Conseil de l’Europe (1963-1966) et membre du Parlement Européen (1979-1989) qu’il a présidé de 1984 à 1987.

 

Germain MULLER Né le 11 juillet 1923 et décédé le10 octobre 1994à STRASBOURG, poète et animateur du populaire cabaret strasbourgeois Barabli présentant des sketches et des revues en langue alsacienne. Il faisait 80 représentations et 80000 spectateurs par an, uniquement en faisant de la satire politique.

 

Alors pourquoi avoir choisi Pierre PFLIMLIN et Germain MULLER tout simplement pour démontrer que ces deux hommes issus de milliers différents ont collaborés professionnellement ensemble pendant des décennies pour faire avancer Strasbourg et étaient devenus des grands amis dans la vie. Le destin a voulu que Pierre fasse l'éloge funêbre de son Ami Germain et ses phrases émotionnelles résonnent encore dans mes oreilles... ça aussi c'est une mentalité alsacienne...

 

CONCLUSION:

En rédigeant cet article il m'est revenu une phrase souvent évoquée par mon grand-père maternel qui m'a d'ailleurs été inculquée très jeune: << N'oublie jamais d'où tu viens >>. Au courant de ma vie j'ai voyagé, résidé dans d'autres départements français comme on dit << tu as vu du monde et du pays>> mais sincèrement je n'ai jamais été bien ou au meilleur ailleurs. Nostalgie du pays de naissance sans aucun doute comme le jeune enfant qu'on envoie contre son gré en colonie de vacances...Je suis donc revenu dans ce lieu du Bas-Rhin, ERSTEIN, qui m'a vu naitre en mars 1948 et qui me verra un jour partir pour me reposer dans cette terre d'Alsace. Ailleurs, j'étais le Spountz, l'Alsaco, souvent aussi avec accent chantonnant Andresel, puis Dédounet mais ici dans mon Alsace, mon Bas-Rhin, mon ERSTEIN, je suis parmi ceux que j'aime et adore depuis toujours. Si l'on me presse de dire mais pourquoi je les aime... celà ne peut s'exprimer que par <<Parce que c'est eux, parce que c'est moi >>; c'est un Grand Roman d'AMOUR entre Nous.

 

Histoire et recette du Baeckeoffe

A cette recette culinaire typiquement de ma région, il me faut y associer un petit bourg, Soufflenheim, illustre pour ses ateliers de poteries et de céramiques vernissées et colorées à l'Alsacienne.On y trouve des terrines ovales pour cette potée, des moules à Kougelhopf et d'autres plats et ustensiles...

 

 

 

 

 

 

Origine de cette recette.

Il y a quelques décennies déjà nos aïeules avaient l'habitude de faire la lessive le lundi et ceci aux lavoirs publics. Inutile de vous décrire les bavardages et colportages de bonne et moins bonnes nouvelles des quartiers et/ou des familles de ces lavandières au timbre souvent très élevé. Mais avant d'aller au lavoir avec leur brouette en bois chargée de linge, elles avaient déjà fait un tour chez le boulanger pour lui apporter ce genre spécifique de potée pour qu'il mette cette terrine dans son four à pain. Après la besogne du lavage du linge, elles reviendraient chercher la terrine d'où l'origine du nom Beacke = du boulanger et Offe = four.

La recette pour 6à 8 personnes.

Ingrédients:

2 pieds de porcs coupés en 6 (facultatif)

1 kg d'épaule de porc ou collet,

1 kg de paleron de boeuf

1 kg d'épaule d'agneau ou collet

Toutes ces viandes sont découpées en morceaux

3 gros oignons

1 ou 2 poireaux

5 belles carottes

3 navets jaunes et/ou blancs

1,6 kg de pommes de terre épluchées et emincées

5 gousses d'ail épluchées dégermées et hachées

2 à 3 feuilles de laurier ainsi que 3 clous de girofle

Quatre épices, sel et poivre noir moulu

1,5 l de vin blanc d'Alsace ( Sylvaner ou Riesling)

La veille mettre dans la terrine à Beackeoffe comme décrit ci-dessous:

-pomme de terre émincées en une couche

-une rangée de morceaux de viande, et autres légumes

-pomme de terre émincées en une couche

-puis couche viandes etc...

Poivrer et saler ainsi que y mettre tous les condiments, laisser mariné environ 2 heures à sec puis y rajouter le vin blanc. Laisser mariner pendant la nuit dans un endroit frais...

Le lendemain matin y ajouter environ 2 verres d'eau

Couvrir avec couvercle,  éventuellement on peut sceller le couvercle avec pâte(eau +farine)

Laisser cuir 3 heures au four à 180°

Mettre la terrine sur la table, la potée peut être accompagnée par une salade verte

 

Ce menu peut être dégusté avec un Riesling et pour le luxe même par un Tokay -Pinot gris.

Et pour la digestion en fromage

Munster accompagné d'une compote de pomme.

BON APPETIT vous souhaitent

Béatrice & André

 

 

 

 

 

 

 

 

Sébastien Loeb un alsacien champion du monde

Sébastien Loeb (né le 26 février 1974 à Haguenau en Alsace - ) est un pilote de rallye français. Il fait ses débuts en rallye en 1997 et participe pour la première fois au niveau mondial en 1999. Vainqueur de 25 rallyes en mondial, il a remporté le championnat de France et le championnat du monde junior Super 1600 (JWRC) en 2001 puis le championnat du monde WRC en 2004 et 2005.

En 2002 il effectue de nombreux essais au volant de la Citroën Xara WRC pour préparer l'engagement officiel du constructeur en championnat du monde et participe à quelques rallyes en championnat du monde. Il domine le rallye Monte-Carlo mais perds la victoire sur tapis vert à cause d'une erreur de l'écurie et remporte sa première victoire en WRC au rallye d'Allemagne.

En 2003, pour sa première saison complète en WRC, il réalise l'exploit de devancer ses deux coéquipiers, Colin McRae et Carlos Sainz, tous deux anciens champions du monde, mais échoue dans sa lutte pour le titre d'un point face au Norvégien Petter Solberg.

En 2004, il remporte le championnat du monde des rallyes avec six victoires au cours de la saison et devance Petter Solberg. Dix ans après Didier Auriol, il devient ainsi le deuxième Français titré au plus haut niveau du rallye mondial et égale au passage le nombre de victoires en une saison de Didier Auriol. Il est cependant le premier Français à être titré sur une voiture française, Didier Auriol ayant été titré sur une Toyota. Au cours de cette saison 2004, il est le premier pilote non nordique à remporter le rallye de Suède. En outre, il n'abandonnera que deux fois et toujours de manière malencontreuse, pas la moindre erreur. Une fois au Mexique où une pierre endommagera son carter d'huile, et pour la même raison en Catalogne.

En 2005, il remporte une troisième victoire d'affilée au rallye Monte-Carlo, puis enchaine 6 victoires de rang en Nouvelle-Zélande, Italie, Chypre, Turquie, Grèce et Argentine, puis après une deuxième place en Finlande il triomphe pour la quatrième fois en Allemagne, devenant ainsi le seul détenteur du record de victoires en une saison (10) et du nombre victoires d'affilée (6). Au rallye de Grande-Bretagne, suite à l'accident qui coûte la vie à Michael Park, copilote de Markko Märtin, et au retrait de l'équipage Marcus Grönholm/Timo Rautiainen par respect pour leurs coéquipiers, Loeb décide de prendre volontairement une pénalité pour ne pas remporter la victoire et le titre en ce triste jour. C'est lors de l'épreuve suivante, le rallye du Japon, que Loeb remporte un deuxième titre consécutif de champion du monde. Lors du rallye de France, qui lui avait échappé jusque là, il est le premier pilote de l'histoire du championnat WRC a remporter tous les meilleurs temps des spéciales d'un rallye (12 pour le Tour de Corse 2005). Il remporte également l'épreuve suivante, le rallye de Catalogne, portant son record de victoires en une saison à 10. Pour cloturer cette saison, il remporte également la "Course des Champions".

En 2006, Citroën s'étant retiré, Sébastien court, toujours au volant d'une Xsara WRC, dans l'écurie privée Kronos Racing.

Il fait partie des rares pilotes à avoir remporté des victoires en championnat du monde sur tous les types de terrains : asphalte, gravier et neige. Il est renommé pour la sûreté de son pilotage : depuis son accession en championnat du monde, il n'a abandonné que trois fois sur erreur de pilotage (Catalogne 2002, Argentine 2003 et Australie 2005). Son calme est certainement hérité de ses activités sportives de jeunesse : il a longtemps pratiqué la gymnastique à Oberhoffen-sur-Moder.

Son copilote est Daniel Elena.

Il s'est marié le 10 septembre 2005 avec Séverine Mény, fille d'un important concessionnaire auto de Toul en Meurthe-et-Moselle.

21:17 Écrit par josiane meulders dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bas rhin |  Facebook |

Haut koenigsbourg

21:15 Écrit par josiane meulders dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : haut koengisbourg |  Facebook |

• (68) Haut-Rhin by Pilou 33 et Pierrot

 

 

Immatriculé 68, le Haut-Rhin est l’un des deux départements de la région ALSACE.

 

 

 

 

Il s’étend sur 3525 km2, compte grosso modo 708.000 âmes, réparties en

6 arrondissements, 31 cantons et 377 communes. Son chef-lieu est COLMAR (65.000 hab.),

mais la ville la plus peuplée est MULHOUSE (110.000 hab.).

À l’est coule le Rhin qui est la frontière naturelle qui nous sépare de l’Allemagne. A l’ouest

 la ligne bleue des Vosges qui nous sépare du département du même nom. Au nord l’autre

 département d’ Alsace, le Bas-Rhin. Au sud-est la Suisse, cantons de Bâle-Ville et

Bâle-Campagne ainsi que le canton de Soleure pour les francophones ou Solothurn pour

les alémaniques. Au sud-ouest notre voisin est le Territoire de Belfort.

 

Quelques chiffres complémentaires pour les amateurs mais à

consommer avec modération !!

 

  • Industrie : 31,6 % (Alsace 28,1 %, France 20,7 %)
  • Construction : 5,5 % (Alsace 5,7 %, France 5,7 %)
  • Tertiaire : 61,9 % (Alsace 65,4 %, France 72,2 %)
  • Agricole : 1 % (Alsace 0,8 %, France 1,4 %)
  • Taux d'activité : 58 % (Alsace 58 %, France 54,7 %)
  • Taux de chômage (07/2001) : 4,7 % (Alsace 5,2 %, France 8,8 %)
  • Frontaliers vers l'Allemagne : 5 111 personnes
  • Frontaliers vers la Suisse : 30 149 personnes

 

            Pour bien comprendre l’Alsace et les alsaciens je vais vous raconter en quelques phrases l’histoire de mon arrière grand’mère maternelle, Mélanie.

-         elle est née française en 1865 à Colmar

-         en 1870 l’Alsace est devenue allemande et Mélanie sujette de Guillaume 1er

-         en 1918 le rejeton du précité, 2e du nom, a dû rendre ce que son père s’est approprié, il a paraphé le traité de Versailles et notre Mélanie est redevenue citoyenne de la 3e république.

-         En 1939 un fou furieux nommé Adolf a mis l’Europe à feu et à sang et à l’instar de son Autriche natal a également annexé l’Alsace et un partie de la Lorraine malgré le chant patriotique qui a été évoqué par notre ami de lorrain. Mélanie a donc changé de nationalité pour la quatrième fois en redevenant citoyenne du IIIe Reich. Le 2 février 1945 Colmar a été libéré du joug allemand par les soldats de la division Rhin et Danube du général de Lattre de Tassigny  A 80 ans notre Mélanie est redevenue française, ce qu’elle aurait aimé être et rester toute sa vie durant. Pour la petite histoire, elle est décédée à 91 ans en 1956 le 2 février exactement onze ans après avoir changé de nationalité pour la cinquième fois. Ce qui est curieux c’est qu’on ait jamais demandé son avis, et surtout, que durant ces 91 années elle n’a jamais quitté son Colmar natal !!!

            Tout cela pour vous expliquer que mes compatriotes ont de larges circonstances atténuantes si d’aventure ils vous parlent dans leur patois ou le Français avec un accent à couper au couteau !!! Ne leurs dites jamais que leur patois c’est de l’allemand, ils seraient capables de se vexer à mort car il revendiqueraient toujours leur appartenance à notre chère (5e) république…

            Pour l’humble rédacteur que je suis ce département du Haut-Rhin est largement le plus beau dans le classement des 95 compétiteurs que compte notre hexagone. Et Colmar, ma ville natale, est plus visitée que le Mont-Saint-Michel ou la Tour Eiffel ! Bon,  je conçois d’avoir exagéré un tout petit peu, mais promenez-vous de juin à octobre dans la vieille ville et vous vous poserez fatalement la question si je n’avais pas, finalement, un peu raison….Je ne citerai pour mémoire que le village de Riquewihr, plus médiéval que nature, la route des crêtes, les Trois-Épis, Turkheim et Kaysersberg, la route des Vins et Eguisheim qui valent à eux seuls le déplacement ! Comme le Syndicat d’Initiatives fait très bien son job je ne vais pas continuer à empiéter sur son domaine mais par contre vous énumérer quelques célébrités du département :

-         le plus ancien de nos compatriotes célèbres est sans doute le pape LÉON IX né en 1002 à Eguisheim.

-         Le général d’empire Jean RAPP né en 1772 à Colmar et mort à Marengo à la tête  des mamelouks de la garde consulaire de l’empereur.

-         Auguste BARTHOLDI  né à Colmar en 1834, statuaire auteur de la Liberté éclairant le monde à New York et entre autre le Lion de Belfort.

-         Albert SCHWEITZER né à Kaysersberg en  1875, a eu le prix Nobel de la paix en 1952

-        

 

            Jean-Jacques WALTZ  appelé HANSI (diminutif alsacien du prénom Jean) né à Colmar en 1873. Ecrivain, pamphlétaire et artiste peintre. Vous ne pouvez pas visiter Colmar sans le rencontrer une bonne dizaine de fois tant son œuvre a été et reste toujours populaire. C’était en outre un résistant de la première heure et oserais-je vous l’avouer sans tenter de masquer une légitime fierté, un cousin de la génération de mes parents.

-         Je vais rajouter deux noms à la liste ci-dessus, qui, vous vous en doutez n’est pas exhaustive. Ces noms sont des transitions pour le § suivant. Il s’agit du père HUGEL de Riquewihr. C’est un vigneron qui a concocté un Tokay Pinot Gris « grains nobles » qui est un breuvage tout simplement exceptionnel !!! Pour tout vous dire ce vin soutient la comparaison avec un Château Yquem. Si vous le faites gouter à l’aveugle à un amateur éclairé il ne fera pas la différence à mon avis. Le second est Marc HAEBERLIN, patron de l’Auberge de l’Ill à Illhaueseren. C’est le trois *** des trois *** de la région et qui a donné à la gastronomie alsacienne ses lettres de noblesse que le monde entier nous envie !

 

            Je suppose que dans quelque temps il faudra compléter ou dépoussiérer notre blog car bien entendu on ne peut pas résumer une région ni même un département en deux pages. Je ne vous parlerai en fin de compte que de quelques spécialités culinaires, telles la choucroute, le bæckeofe, la tarte à l’oignon, la charcuterie, les spaetzelé, le presskopf, le Kouglof et j’en passe et des meilleurs…Afin que vous ne restiez pas sur votre faim je vous livre ci-dessous la recette de la tarte à l’oignon qu’on vous servira dans toutes les Winstub, du nord au sud de notre belle province :              

Une recette: tarte à l'oignon

  une pâte feuilletée

-         sel, poivre, une pincée de muscade

-         une barquette de lardons fûmés

-         1 œuf battu avec un pot de crème  (125 grs) avec sel poivre et noix de muscade

-         6 à 8 oignons selon grosseur

-         étaler la pâte sur le moule et piquer avec une fourchette

-         émincer les oignons

-         les faire cuire à feu doux une bonne ½ heure – il faut qu’ils soient tendres mais pas dorés

-         mettre les lardons bien mélangés avec les oignons

-         mettre sur la pâte, ajouter la crème et mettre au four à 200° pendant 30 minutes

                                    BON APPÉTIT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

21:13 Écrit par josiane meulders dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : haut rhin |  Facebook |

Lorraine by Natou 57

EN PASSANT PAR LA LORRAINE, avec mes sabots…. beaucoup d’entre nous avons chanté cette chanson à l’école ou ailleurs…la Lorraine, peuplée d’environ 2 310 380 habitants, est formée de 4 départements :

        La MEURTHE ET MOSELLE (54)

        LA MEUSE (55) 

        LES VOSGES (88)

        LA MOSELLE (57)

 

La LORRAINE a beaucoup souffert des deux guerres de 14-18 et 39-45,la  Meuse en reste encore très marquée. Et les secteurs miniers et sidérurgiques qui ne sont plus…Cependant, sa situation géographique, proche de la Belgique (coucou JO), du Luxembourg et de l’Allemagne a permis une certaine ouverture sur d’autres secteurs d’activités et nous offre d’agréables promenades au-delà de nos frontières. Mais restons en Lorraine puisque c’est d’elle qu’il s’agit ! Généreuse comme le sont ses habitants, elle est prête à vous offrir sa cuisine gourmande ; des petits plats simples mais délicieux comme la potée lorraine ; la quiche lorraine ; le Fuseau lorrain accompagné de ses pommes de terres rôties et de la charcuterie du pays ; les Quetsches et le fruit ROI de la région : LA MIRABELLE qui se décline en tartes, en confitures, en liqueur et à laquelle est dédiée la Fête de la Mirabelle qui se déroule à Metz à la fin du mois d’Aout.Maintenant si vous n’aimez pas la mirabelle, et c ‘est votre droit vous pouvez toujours voir le grand rassemblement de montgolfières à Chambley, le Parc National Régional de Lorraine, le zoo d’Amnéville, le lac de Madine ou toutes sortes d’activités nautiques sont possibles ; enfin si vous ne craignez pas trop le froid, je vous suggère de passer voir nos marchés de Noël qui nous plongent dans la magie de cette période pour chaque enfant qui sommeille en nous…Tous plus beaux les uns que les autres, vous y rencontrerez peut être SAINT NICOLAS, que l’on fête le 6 décembre, et y recevrez sûrement du Pain d’épices ainsi qu’un bon verre de vin chaud si vous assistez à son arrivée sur le marché... Partout où vous passerez vous y découvrirez des gens charmants, des monuments, des villes et des villages si sympathiques qu’on oublie qu’ici le soleil se fait parfois trop rare…

        Voilà si j’ai pu vous donner l’envie de venir voir ma chère lorraine, divers sites vous renseigneront en temps réel des diverses manifestations à ne pas manquer dans ma jolie région, à bientôt !!!Natou57…

 

 

 

 

 

 

 

 

21:10 Écrit par josiane meulders dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lorraine |  Facebook |

• (54) Meurthe-et-Moselle by Natou57

La MEURTHE ET MOSELLE (54)avec des villes comme NANCY, sa place STANISLAS, et ses Bergamotes ; BRIEY.TOUL et son vin Le Petit Gris ; LUNEVILLE et ses faïenceries ; LONGWY et ses Emaux….

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

21:06 Écrit par josiane meulders dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : meurthe et moselle |  Facebook |

• (55) Meuse by natou 57

LA MEUSE (55) avec BAR-LE-DUC ; COMMERCY et ses Madeleines ; VERDUN et ses dragées...

 

 

 

 

21:05 Écrit par josiane meulders dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : meuse |  Facebook |

• (88) Vosges by natou 57

LES VOSGES (88) avec EPINAL ; NEUFCHATEAU ; SAINT Dié DES VOSGES et son Munster Géromé ; les Cristalleries de BACCARAT et les artisans ébénistes…ainsi que la moyenne montagne qui offre de belles randonnées à pied ou à skis…
 
 
 
 
 
 

21:04 Écrit par josiane meulders dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vosges |  Facebook |

• (57) Moselle by natou 57

 

Et enfin LA MOSELLE (57) avec METZ, BOULAY et ses Macarons ; CHATEAU SALINS ; FORBACH ; SARREGUEMINES et ses faïenceries ; THIONVILLE…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voilà si j’ai pu vous donner l’envie de venir voir ma chère lorraine, divers sites vous renseigneront en temps réel des diverses manifestations à ne pas manquer dans ma jolie région, à bientôt !!!Natou57…

La gastronomie lorraine by Natou57

LA QUICHE LORRAINE:

Recette pour 4 à 6 personnes

Ingrédients

400 g de pâte brisée
150 g de lard fumé coupé en lardons
100 g de talon de jambon blanc coupés en cube
100 g de gruyère rapé
4 oeufs
50 cl de crème fraîche épaisse
sel, poivre

Préparation

Faîtes revenir à la poêle à feu doux les lardons de sorte de les sécher.
Dans une jatte, battez les oeufs et ajoutez délicatement la crème fraîche. Mélangez le tout à la spatule en bois mais ne battez pas. Salez, poivrez.

Dans un moule à tarte, disposez la pâte brisée. Répartissez les lardons et les cubes de jambon dans le fond de la tarte. Rapez le gruyère dessus. Versez le mélange crème et oeufs sur l'ensemble en le répartissant sur toute la surface.

Enfournez pour une cuisson de 35 mn environ à 180° C.

Dégustez tiède accompagné d'une salade verte.

 

La potée lorraine

Préparation : 30 mn
Cuisson: 1h50
Attente : 12h

Ingrédients (pour 4 personnes) :

- 1 jarret de porc demi-sel
- 2 saucisses de Morteau
- 100 g de lardons
- 250 g de haricots blancs
- 4 carottes
- 4 navets
- 4 petits poireaux
- 6 pommes de terre
- 1 petit chou frisé
- 1 oignon piqué d'un clou de girofle
- 1 bouquet garni
- 2 cuillerées à soupe d'huile
- sel et poivre


Préparation :

Trempez Les haricots dans l'eau froide (12 h).
Mettez-les avec le jarret dans un faitout avec l'oignon et le bouquet garni.
Couvrez d'eau, portez à ébullition, puis écumez.
Laissez cuire à l'eau frémissante 1h50.

Pelez les carottes et les navets.
Nettoyez les poireaux, liez-les.
Ajoutez ces légumes, les saucisses et les lardons au bout d'1 h de cuisson.
Blanchissez les feuilles de chou 2 mn dans de l'eau bouillante salée.

Epluchez les pommes de terre.
Faites-les cuire 20 mn.
Servez Ia potée chaude avec les pommes de terre et arrosez de bouillon.

Il n'est pas nécessaire de dessaler les viandes demi-sel, généralement un rinçage suffit.
Cependant prenez l'avis de votre charcutier

21:03 Écrit par josiane meulders dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : moselle |  Facebook |

Région Aquitaine

 

20:58 Écrit par josiane meulders dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : region aquitaine |  Facebook |

• (24) Dordogne (jo)

Localisation de la Dordogne en FranceLe printemps, parfumé par la floraison des arbres fruitiers, dévoile aux amateurs de randonnées ses innombrables espèces d'orchidées et de fleurs des champs. L'été flamboyant, sans excès de chaleur, incite à la baignade dans les lacs et étangs, au canotage sur les rivières ombragées, à la découverte du passé dans la fraîcheur des grottes et des châteaux. Même l'hiver gagne à être connu ! La nature, dépouillée de ses habits, nous livre tous les secrets de l'architecture périgourdine qui fait de la Dordogne un lieu de tourisme privilégié : la région de France abritant le plus grand nombre de sites historiques après Paris. Et c'est à l'approche de Noël que nous verrons, sur les marchés, les paysans proposer les truffes fraîches, les cèpes et les foies gras qui font la renommée gastronomique de la région. Spécialités à consommer tout au long de l'année!

Tourisme Dordogne, Location vacances dordogne: Pour recherchez votre location de vacances, un gîte ou une belle demeure ou encore une chambre d'hôtes en Dordogne, consultez notre site internet ...

Une recette

CREPES AUX TRUFFES

Courses

8 crêpes de sarrazin (ou blé noir) - 200 g de crème fraîche - 4 fines tranches de jambon
- 3 œufs (nous ne nous servirons que des jaunes, gardez les blancs pour une prochaine mousse au chocolat !)
- 50 g de truffes - 120 g de comté - 40 g de beurre

Préparation
Mélanger 200 gr de crème fraîche, les 3 jaunes d'œuf, les 4 tranches de jambon
coupées en lamelles et 50 g de truffes coupées en julienne fine.
Saler et poivrer à votre convenance.
Farcir les crêpes avec cette préparation
Installer les crêpes dans un plat à four, de type plat à gratin.
Parsemer de comté râpé et de copeaux de beurre (salé, c'est encore meilleur).
Mettre au four (chaleur moyenne) pendant 15 minutes.
A déguster avec un Pécharmant ou une bolée de cidre brut !

BON APPETIT !

 

Marbré de foie de canard au vin de Bergerac,
compotée de figues épicées : 1 terrine de 5 à 6 personnes

Pour 5 à 6 personnes

Eléments du marbré :

  • 1 lobe de foie de canard de 600g
  • 35 cl de vin rouge de Bergerac
  • 1 zeste de citron
  • 4 grains de poivre
  • 4 belles figues fraîches
  • 1 pincée de quatre-épices
  • 15 cl de Porto

Découpez le foie gras en escalopes et faites-les mariner 8 heures dans le vin rouge additionné des zestes d'agrumes et du poivre en grains... Préchauffer le four à 150°.
Egoutter les escalopes et poêlées-les sur les deux faces dans une poêle anti-adhésive.
Disposer-les en terrine et faites-les cuire 30 min. au four, puis mettez sous presse au frais pendant une nuit et le lendemain scellez la surface avec de la graisse de foie fondue. Coupez les figues en morceaux et faites-les compoter 30 min. sur feu doux avec le Porto et les quatre-épices.
Servez la terrine tranchée accompagnée de la compotée de figues.

 

20:57 Écrit par josiane meulders dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dordogne, recette |  Facebook |

• (33) Gironde (jo)

Localisation de la Gironde en FranceLa Gironde est riche de son patrimoine et de la diversité de ses paysages. Longues plages blondes et forêts de pins, collines douces plantées de vignes, rives secrètes de ses lacs, fleuves et rivières et la lumière du Bassin d’Arcachon… Le plus grand département de France n’a pas fini de vous surprendre.

La Gironde
est connue pour ses vignobles divisés en 57 appellations d’origine contrôlée, garantes de la qualité et de la renommée des plus grands noms : Sauternes, Pomerol, Médoc, Saint Emilion.

Les villes et villages de Gironde conservent amoureusement leur patrimoine architectural. Bordeaux et ses quais, Arcachon et sa ville d’hiver, Saint Emilion et son église monolithe, les bastides de Créon et Cadillac, la citadelle de Blaye

Le Palais des Congrès d'Arcachon

 

Une recettePoêlée de langoustines

Poèlée de langoustines

Pour 4 personnes :

16 langoustines,
100 g de Boudin Landais,
Beurre, 
Huile d'olive, 
Cerfeuil,
Sel, poivre.

Pour la mousseline :
1 jaune d'œuf,
Beurre clarifié,
Crème fouettée,
Loupiac,
Sel, poivre.

La mousseline : Mouiller les jaunes avec le beurre clarifié, bien serrer pour détendre avec le Loupiac, incorporer au dernier moment de la crème fouettée pour rendre la sauce légère et mousseuse. Vérifier l'assaisonnement.

Entre temps, faire sauter les queues décortiquées des langoustines et les rondelles de boudin au beurre clarifié. Disposer dans une assiette en éventail autour du boudin et napper de sauce mousseline. C'est prêt à être dégusté !

20:56 Écrit par josiane meulders dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gironde, recette |  Facebook |

• (40) Landes (jo)

Localisation des Landes en France

A son arrivée dans les Landes, l’immensité surprend le voyageur : dans l’esprit originel de l’airial sans clôture, ni frontière, terre de libertés, la lande se mérite. Ici, la convivialité, sous toutes ses formes, demeure plus qu’une façon de vivre : l’été s’émaille de fêtes qui embrasent les grandes villes, Mont de Marsan, Dax, l’automne se révèle la saison de tous les bonheurs, l’hiver se jalonne de visites entre amis et de repas pantagruéliques, quant au printemps, entrecoupé de discutions animées, il est tout sauf monotone. Cette aventure de l’homme et de son milieu renforce l’image de la qualité de la vie dans un espace exceptionnel, magnifique, sauvegardé, à découvrir. Mais au lieu d’en rêver, ne vaut-il pas mieux la vivre?  

  Des verts coteaux de l’Armagnac descendons jusqu’à la mer : voici Geaune, entre Landes et Béarn, Gabarret aux témoignages d’un passé fort, tumultueux et authentique, Saint Sever, cap de Gascogne, Mont de Marsan, la capitale, de sable et de pierre, Amou, vert et fleuri, " pays d’Amour", Grenade sur l’Adour aux fêtes typiques, Pomarez, "la mecque de la course landaise", Montfort, terre de  tradition, Roquefort, le passage obligé, Labastide d’Armagnac, sortie d’un film de cape et d'épée, Pouillon, toute de culture et de détente, Sabres, un écomusée dans le Parc Naturel  Régional, Habas, riant village de la Chalosse, Dax, la Feria, ville d’histoire, ville d’eaux, Saint Paul lès Dax, ville de thermalisme et de tourisme, Castets, au cœur de la forêt, Magescq, commune de la gastronomie landaise, Léon, au fil de l’eau, Seignosse, la plus nature des stations, Messanges, le paradis vert, Capbreton, la cité marine, Hossegor, l’élégance océane, Vielle Saint Girons, calme et solitude, Vieux Boucau, atlantique et pacifique, Mimizan, l’élan de nature, Parentis, grand lac landais et Biscarrosse, le voyage fantastique.

Une recette

Gourmandises des Landes

Ingrédients (pour 4 personnes):
- 200 g de foie gras de canard
- 2 c. à s. de Cognac ou d'Armagnac
- 100 g de beurre mou
- 1 c. à s. de Porto blanc
- 1 petite boîte de pelures de truffe
- 1 salade de chêne
- 2 c. à s. d'huile d'olive
- 2 c. à s. d'huile de noix
- 1 c. à s. de vinaigre de Xérès
- 6 tranches de pain de mie (sans croûte)
- Sel - Poivre
- 1 c. à s. de persil haché

Technique:
1. Détailler le morceau de foie gras en petits dés; en verser la moitié dans un bol et les arroser de Cognac; laisser macérer 30 minutes au frais.
2. Ecraser les dés de foie gras restants avec le Porto, le beurre mou, le persil haché, le sel et le poivre.
3. Hacher finement les pelures de truffe.
4. Egoutter les dés de foie gras en veillant à conserver le liquide de macération; les incorporer soigneusement au mélange précédent.
5. Façonner le mélange en 12 billes et les passer dans la pelure de truffe; réserver jusqu'au moment de servir.
6. Fouetter les huiles, le vinaigre, le persil, le sel, le poivre et le liquide de macération des dés de foie gras.
7. Nettoyer, laver, essorer, ciseler les feuilles de salade; les réserver dans un saladier avec la vinaigrette et mélanger longuement le tout.
8. Toaster les tranches de pain puis les couper en triangles.
9. Répartir la salade sur des assiettes individuelles; y déposer 3 triangles; surmonter chacun des triangles d'une bille de foie gras

gourmandises Landes

20:56 Écrit par josiane meulders dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : landes, recette |  Facebook |

• (47) Lot-et-Garonne (jo)

Localisation de Lot-et-Garonne en FrancePays de bastides et du bien vivre, le Lot et Garonne se place au premier plan pour le tourisme vert.


Les verdoyantes vallées du Lot, de la Garonne et de la Baïse se font, tour à tour, l’écrin des châteaux de Duras et Bonaguil, d’églises romanes, de simples villages ou des villes de Villeneuve-sur-Lot, Agen, Buzet-sur-Baïse


Le tourisme fluvial est ici incontournable, notamment sur le Canal Latéral de la Garonne qui, avec le Canal du Midi, relie la Méditerranée à l’océan Atlantique !
Au détour des vignobles de Buzet et de l’Armagnac, découvrez les bois, causses et plateaux qui composent les paysages du département.


Production fruitière, avec les fameux pruneaux d’Agen, élevage de canards gras et affinage de fromage de chêvre,... la réputation gourmande du Lot et Garonne n’est plus à faire !

Une recette

Pruneaux à l'Armagnac

Préparation : 10 minutes
Cuisson : 5 minutes
Repos : 12 heures

Ingrédients :

- 500 g de pruneaux secs
- 200 g de sucre
- ¼ litre d'eau
- ½ litre d'Armagnac
- 1 citron
- 1 gousse de vanille
- bocaux hermétiques

Préparation

1. Faire fondre le sucre dans l'eau à feu doux. Ajouter le zeste du citron et la gousse de vanille fendue en deux. Lorsque le mélange devient clair et commence à bouillir, retirer du feu.

2. Verser le sirop sur les pruneaux. Couvrir d'un linge. Laisser macérer pendant 12 heures.

3. Enlever le zeste et la vanille. Disposer les pruneaux dans un bocal ébouillanté et séché. Mélanger le sirop avec l'Armagnac et le verser sur les pruneaux.

4. Fermer hermétiquement. Laisser reposer au moins un mois avant de consommer

20:55 Écrit par josiane meulders dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lot et garonne, recette |  Facebook |

• (64) Pyrénées-Atlantiques (jo)

Le département des Pyrénées Atlantiques marie deux identités fortes, celles du Pays Basque et du Béarn.

Le Pays Basque est une terre de contraste : sommet de La Rhune, plage abritée de St Jean de Luz, immense forêt d’Iraty et vertes vallées de l’Adour et de la Bidasoa.

Les montagnes du Béarn sont au centre du Parc National des Pyrénées, qui s’étend des vallées d’Ossau et d’Aspe à la vallée d’Aure. L’été on pratique au choix randonnée, VTT, parapente, rafting, pêche et l’hiver le ski est roi.

Enfin, laissez-vous tenter par la gastronomie locale : cuisine au piment d’Espelette, jambon de Bayonne, garbure, vins d’Irouléguy ou de Jurançon.

Une recette


"Lou jamboû de partout que hè boû"  (le jambon partout est bon)
proverbe béarnais

Ingrédients nécessaires:

    1 jarret de Jambon de Bayonne
    5 à 8 pommes de terre
    1 chou vert, 4 oignons
    Carottes, navet, citrouille selon les saisons
    250 g de haricots du Béarn
    Thym, clou de girofle,
    feuille de laurier, marjolaine,
    3 gousses d'ail
    sel, poivre moulu ou piment séché d'Espelette

  • Mettre le jarret de Jambon de Bayonne à cuire seul dans 4 à 6 litres d'eau non salée pendant 1 à 2 heures à petite ébullition. Faire blanchir à part le chou coupé en quatre.
  • Faire tremper les haricots quelques heures s'ils sont secs.
  • Tailler les oignons en lamelles, les faire fondre avec un peu de graisse de confit de porc.
  • Couper les carottes en rondelles, et les faire revenir avec les oignons.
  • Ajouter au jarret de Jambon de Bayonne, les oignons, les carottes, les haricots et 2 gousses d'ail. Saler à votre convenance.
  • Laisser cuire doucement environ 2 heures en écumant régulièrement à la surface.
  • Ajouter ensuite les pommes de terre, le chou blanchi. Couvrir et laisser mitonner tout doucement environ 1 h 30. Assaisonner à votre convenance.
  • 20:54 Écrit par josiane meulders dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : recette, pyrenees-atlantiques |  Facebook |

    Région Auvergne

    Auvergne 

    20:54 Écrit par josiane meulders dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : region auvergne |  Facebook |

    • (03) Allier (jo)

    Riche d’un patrimoine historique exceptionnel, berceau des Bourbons, l’Allier offre une mosaïque de paysages entre la Loire et les Volcans d’Auvergne. 

    Des châteaux splendides comme celui de
    Boubon-l’Archambault ou l’incontournable église romane de Notre-Dame à Châtel-Montagne, des villes et villages magnifiques chargés d’histoire comme Moulins, Montluçon ou Vichy

    En plein cœur de la France, c’est aussi une terre de contrastes appréciée pour ses sites naturels très variés : gorges profondes, bocages, forêts séculaires comme la
    chênaie de Tronçais, la montagne bourbonnaise ou encore le vignoble Saint-Pourcinois

    Autant d’étapes dans un territoire multiple qui cultive l’art du bien-vivre et du bien-manger

    Une recette

    Paté aux pommes de terre, spécialité de l'allierPâté aux pommes de terre

    ingrédients :pour 4 personnes
    - 1 paquet de pâte feuilletée surgelée ou non.
    - 800 g de pommes de terre
    - 100 g de lard maigre ou jambon d'Auvergne
    - 10 cl de crème fraîche
    - 1 oignon
    - fines herbes hachées : ciboulette , cerfeuil , persil
    - 1 jaune d'oeuf
    - sel poivre muscade

    Recette :
    1-Couper le lard ou jambon en lardons de 3mm d'épaisseur. Les blanchir 5 mn dans l'eau bouillante .

    2-Etendre la moitié de la pâte au rouleau et en tapisser une tourtière de 18 à 20 cm de diamètre , en laissant dépasser les bords de 2 cm.

    3-Eplucher les pommes de terre, lavez-les mais séchez-les bien, et coupez-les en fines lamelles.

    4-Etaler une couche de pommes de terre sur la pâte et l'assaisonner de sel, poivre, muscade, un peu d'oignon haché et quelques lardons. Recommencer 3 ou 4 fois jusqu'à épuisement des ingrédients.

    5-Etendre l'autre moitié de la pâte et la déposer en couvercle en laissant aussi dépasser les bords.
    Enrouler, en mouillant un peu les deux bords ensemble en une torsade que l'on ramène sur l'intérieur du moule, pincer cette torsade avec les pointes du ciseaux pour la décorer, de même que vous dessinerez au couteau des losanges sur le dessus de la pâte.

    6-Dorer au jaune d'oeuf. Faire un trou au centre du couvercle de la pâte pour que la vapeur s'évacue.

    7-Mettre à four doux (thermostat 3 ou 4) pendant au moins deux heures et couvrir de papier alu si le pâté se colore de trop .

    8-Une fois cuit, découper le couvercle et le retirer pour saupoudrer de fines herbes et napper avec la crème fraîche .
    Remettre le couvercle et réchauffer 15 mn environ au four et servir .

    9-Bon appétit !


    Conseils :
    Cette recette est originaire de la Basse-Auvergne.

    remarques : si vous n'aimait pas les lardons le pâté est très bon sans.

    20:52 Écrit par josiane meulders dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : recette, allier, auvergen |  Facebook |

    • (15) Cantal (jo)

    Localisation du Cantal en FranceFormé par le plus grand volcan d’Europe au cœur d’un gigantesque cirque granitique, le Cantal offre des sites naturels et des villages hors du temps et très pittoresques. 

    Une mosaïque de paysages à couper le souffle pour le plus grand bonheur du visiteur : ambiance lunaire au cœur le massif cantalien, hauts plateaux de l’Aubrac et de la Planèze jusqu’à Saint-Flour, alpages ravissants des hautes vallées du côté de
    Salers, étendues de forêts avec la Châtaigneraie vers Aurillac, gorges et tourbières de l’Artense… 

    Des territoires sauvages, vastes et parfois rudes qui sont mis en valeur par les splendides abbayes de
    Mauriac ou de Aurillac… 

    Pays de grande tradition agricole, cette terre nourricière propose de savoureux produits comme le
    Cantal ou le Salers, des fromages à déguster sans modération.

    Salers

    Une recette

    Truffade (plat typique du Cantal)

    Ingrédients :pour 4 personnes
    6
    pommes de terre moyennes
    200g de tomme fraiche de
    cantal
    ail, persil, sel, poivre
    crème fraîche

    Recette :
    Faire sauter les
    pommes de terre coupées en lamelle dans une cocotte avec de l'ail, du sel et du poivre.

    Les faire cuire 1/4 d'heure environ en couvrant.

    Ajouter la tomme fraîche coupée en cube, faire cuire à feu doux en remuant pendant 2 min.

    Ajouter du
    persil et de la crème fraîche.



    Conseils :
    Plat typique du Cantal
    Certains y mettent des lardons.

    Utiliser des pommes de terre à chair farineuse

    20:52 Écrit par josiane meulders dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

    • (43) Haute-Loire (jo)

    Terre de montagnes, parcourue par les gorges de la Loire et de l’Allier, pays aux immenses forêts de sapins et aux vallées chatoyantes, la Haute-Loire est le département du tourisme vert.

    Parsemé d’
    églises romanes et de châteaux, de voies romaines et de sanctuaires illustres, c’est aussi un territoire de passage pour les pèlerinages religieux et un carrefour d’échanges pour le commerce. 

    Traditionnellement agricole, la région connaît aujourd’hui un grand dynamisme industriel dans un monde rural très actif. 

    Pays des hautes terres, des vieux plateaux granitiques de la Margeride, des falaises et rochers du bassin du Puy, des monts du Velay et du Massif du Mézenc, la beauté et la diversité des paysages naturels de la Haute-Loire sont autant d’invitations au voyage…

    Une recette

    Lentilles au lard

    Ingrédients :pour 4 personnes
    600g de lentilles blondes
    150g de lard de poitrine demi-sel
    1 oignon
    1 cs de farine
    2 tomates
    1 bouquet garni
    2 cs de saindoux
    ail, sel, poivre du moulin

    Recette :
    Emincez l'oignon, coupez le lard en dés.
    Faites-les blanchir dans l'eau bouillante pendant 5 minutes puis faites-les revenir dans une sauteuse.
    Saupoudrez de farine et ajoutez 1,5 litre d'eau.
    Incorporez les lentilles triées et lavées, le bouquet garni, les tomates épluchées, égrénées et coupez en morcaux, 1 gousse d'ail et l'oignon.
    Amenez à ébullition puis laissez mijoter à couvert sur feu doux pendant 40 minutes.Servez

    20:52 Écrit par josiane meulders dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

    • (63) Puy-de-Dôme (jo)

    Paysages uniques en Europe et miraculeusement préservés, tels sont les trésors d’un département aux multiples facettes : le Puy de Dôme

    Tout d’abord les vallées de l’Issoire aux bourgs pittoresques et les vastes étendues de la plaine de Limagne, en passant par les édifices à l’architecture remarquable de
    Riom. Puis des balades enivrantes le long des rivières scintillantes du plateau boisé du Pays des Combrailles

    A l’horizon, les impressionnants
    massifs du Sancy, du Mont Dore et de la chaîne des Puys qui se dressent dans toute leur majesté. Sans oublier les richesses montagnardes du Parc naturel du Livradois-Forez

    Un territoire d’une exceptionnelle variété pour une plongée au cœur d’une nature époustouflante, de l’histoire entre églises romanes et mystérieux châteaux et à la découverte des fameux
    fromages d'Auvergne !

    Chaîne

    Une recette

    Feuilleté d'andouillettes

     

    Ingrédients :pour 4 personnes
    4 andouillettes
    2 pâtes feuilletée
    4 cuillères à soupe de moutarde à l'ancienne
    sel
    poivre
    1 echalotte
    un peu d'oignon

    Recette :
    1-Enlever la peau des andouillettes et separer les morceaux de viandes en malaxant ces dernierres dans vos mains. Mettre les morceaux dans un saladier.

    2-Ajouter les 4 cuilleres de moutarde ainsi que le sel, le poivre, l'échalotte coupée finement et un peu d'oignon coupé finement.
    Mélanger le tout avec les mains afin que la viande soit bien impregnée de la moutarde.

    3-Dérouler une pâte feuilletée dans un plat à tarte et verser le mélange dessus en formant un dôme.
    Mettre la seconde pâte par dessus et coller les bords des 2 pâtes ensemble. Une fois terminée, faire un trou sur le dessus afin que le feuilleté n'éclate pas durant la cuisson.


    Conseils :
    Accompagner avec une salade de votre choix.

    20:51 Écrit par josiane meulders dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

    Région Bourgogne

    Bourgogne 

    20:49 Écrit par josiane meulders dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : region bourgogne |  Facebook |

    • (21) Côte-d'Or (jo)

    Localisation de la Côte-d'Or en FranceLa Côte d'Or... C'est un nom qui en dit long sur les atouts, les richesses et les plaisirs de ce département ! 

    Terre d'accueil, d'échanges, la Côte d'Or fut un carrefour de l'Europe médiévale. 

    Imaginez des paysages de vignes aussi agréables à regarder que le sont à déguster les vins qui en sont issus, les forêts du Morvan...

    Et l'histoire de France que l'on peut suivre à ses différentes époques, le Vase de Vix, Alésia, l'abbaye de Fontenay, les hospices de Beaune, Dijon... Tout est une invitation à la découverte, où s'attarder devient une nécessité. 

    La Côte d'Or se décline dans le temps, et au fil de l'eau pour preuve les sources de la Seine, les canaux, les rivières... que jalonnent châteaux et petites cités pittoresques, ainsi la Rochepot, Sémur en Auxois ou Flavigny sur Ozerain...

    Une recette

     Pudding de Bourgogne

    Ingrédients pour 6 personnes

  • 1/2 l de lait
  • 50 g de sucre
  • 1 zeste de citron
  • 60 g de farine
  • 60 g de beurre
  • 3 oeufs
  • 16 morceaux de sucre

    Préparation:

  • Caraméliser un moule à charlotte
  • Dans une casserole faire chauffer le lait, le sucre et le zeste de citron
  • A ébullition retirer du feu, couvrir et laisser infuser quelques minutes
  • Dans une autre casserole, faire fondre le beurre, ajouter la farine et mélanger sur feu doux
  • Quand le mélange devient mousseux (exactement comme pour une sauce béchamel) retirer du feu, incorporer progressivement le lait tiède et sucré et remettre sur le feu en remuant jusqu'au premier bouillon
  • Laisser tiédir
  • Ajouter ensuite les 3 jaunes d'oeufs, puis les 3 blancs battus en neige
  • Verser dans le moule caramélisé
  • Placer le moule au bain marie et faire cuire au four 45 mn
  • Laisser tiédir avant de démouler
  • Servir froid
  • 20:47 Écrit par josiane meulders dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cote d or |  Facebook |

    • (58) Nièvre (jo)

    À 2 heures de Paris, la Nièvre est capable de vous offrir un dépaysement total… 

    Ses forêts, ses paysages vallonnés se partagent la donne avec de surprenants petits villages et des villes agréables. 

    Que ce soit le Morvan dont l’évocation met notre mémoire en éveil et notre curiosité à l'affût, Nevers ou La Charité sur Loire, paisiblement installées sur les bords du canal latéral de la Loire, la belle station thermale de Saint Honoré les Bains, les paysages de la Nièvre sont lumineux, verts et …accueillants. 

    Le château de Bazoches, la poterie de la Puisaye, le lac de Pannecière ou des Settons… Tout est invitation à la découverte dans cette belle nature.


    La Nièvre, vous y viendrez et y reviendrez comme attirés par un magnétisme bénéfique 

    Une recette

    TOURTE NIVERNAISE
    400 g. de pâte brisée
    250 g. de filet de porc
    250 g. de rouelle de veau
    Graisse de rognon de boeuf ou de veau
    Sel. Poivre .Muscade
    1 pointe d'ail
    1 échalote
    Persil haché
    2 oeufs entiers
    1 cuillerée de crème fraîche
    150 de beurre
     
    Foncer avec pâte brisée un plat rond à gratin.
    Faire une farce avec le porc, le veau hachés à quoi on joint la graisse de rognon, le sel, le poivre, une pointe de muscade, une pointe d'ail, l'échalote, un peu de persil haché, les oeufs et la crème. Bien piler le tout.
    Avec une grande partie de cette farce faire des boulettes.
    Sur la pâte disposer une couche de farce. Sur celle-ci une couche de boulettes, puis une autre couche de boulettes (deux couches superposées). Finir avec une couche de farce et quelques petite morceaux de beurre.
    Recouvrir avec une abaisse de pâte que l'on soudera aux bords de l'autre pâte.
    Ajouter un tour de pâte d'un centimètre de large.
    Cuire à four assez chaud (thermostat 6).
    La cuisson achevée faire un trou dans le couvercle et introduire un jus de viande ou un peu de crème.

    20:46 Écrit par josiane meulders dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nievre |  Facebook |

    • (71) Saône-et-Loire (jo)

    Lamartine, grand voyageur revenait toujours vers sa terre d'origine, la Saône et Loire où il trouvait réconfort, bonheur et inspiration. 

    D'Autun à Mâcon, de Bourbon-Lancy à Pierre-de-Bresse, la Saône et Loire est un département d'enivrement, non pas à cause de ses vins certes réputés et fameux, mais surtout à cause de ces mille facettes qui en font une terre d'étonnement... 

    Les croisières sur le Canal du Centre, le festival de Chalon sur Saône, les boeufs du charolais, l'abbaye du Cluny, et des nombreux châteaux qui nous font revivre la grande histoire du Duché de Bourgogne et donc celle de la France. 

    La Bourgogne du Sud... On la visite tranquillement, en profitant de chaque instant et de chaque endroit, car une telle douceur de vivre, une telle sérénité, il faut en abuser ! 

    Quiétude favorable à la fondation des grandes abbayes qui en ont fait leur terre d'élection...

    une recette

    Boeuf BourguignonBoeuf Bourguignon

    Ingrédients :pour 4 personnes
    1 kg 500 de boeuf à braiser, coupé en cubes

    Marinade:
    1 gros oignon
    1 ou 2 clous de girofle
    1 carotte
    6 grains de poivre
    2 cuillerées à soupe d'huile
    1 bouteille de Bourgogne rouge corsé
    100 g de lard de poitrine maigre
    1 cuillerée à soupe de marc de Bourgogne
    1 douzaine de petits oignons blancs
    20 g de beurre
    1 cuillerée à soupe d'huile
    1 cuillerée à soupe de farine
    1 gousse d'ail
    1 bouquet garni
    sel, poivre


    Recette :
    Cette recette demande une préparation la veille, la viande devant mariner entre 3 et 12 h.

    Marinade:
    Coupez la viande en cubes de 5 cm de côté environ.
    Mettez ces derniers dans une terrine avec l'oignon haché, la carotte en rondelles, les clous de girofle et le poivre en grains.
    Arrosez avec l'huile et le vin.
    Laissez mariner au frais 3 h au minimum, idéalement une nuit.
    Remuez de temps en temps.

    Cuisson:
    Mettez le lard dans une casserole d'eau froide, sur feu moyen.
    Portez à ébullition.
    Laissez encore 2 à 3 mn sur le feu.
    Egouttez et épongez soigneusement.
    Coupez le lard en petits dés.
    Mettez ces derniers dans un petit saladier.
    Arrosez avec le marc.
    Laissez macérer au réfrigérateur jusqu'à utilisation.

    Pelez les petits oignons.
    Mettez-les dans une petite casserole avec le beurre, sur feu doux.
    Laissez-les dorer 15 mn environ, couverts à demi.

    Faites chauffer de l'huile assez fortement dans la cocotte.
    Mettez dedans les cubes de viande bien égouttés et essuyés.
    Laissez roussir de toutes parts.
    Saupoudrez de farine et mélangez.
    Laissez brunir sur feu vif.
    Ajoutez ensuite l'ail, les lardons et leur jus de trempage.
    Faites dorer quelques minutes.

    Couvrez la viande avec la marinade passée.
    Au besoin, complétez avec un peu d'eau.
    Salez, poivrez et ajoutez le bouquet garni.
    Laissez mijoter 2 h sur feu doux.

    Un quart d'heure avant la fin de la cuisson, ajoutez les petits oignons cuits à part.
    Servez le bourguignon dans un plat creux, arrosé de toute sa sauce et parsemé de persil haché.
    Présentez à part des pommes de terre cuites à l'eau.

    20:45 Écrit par josiane meulders dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

    • (89) Yonne (jo)

    Le plus au Nord des départements de Bourgogne, l'Yonne bénéficie de voies d'accès et de dessertes rêvées. Plus d'excuses, il faut y aller ! 

    Réunissant à la fois un patrimoine historique rare : de la Préhistoire à nos jours, depuis les grottes d'Arcy, on évolue dans l'Antiquité à Cora, au Moyen Age à Noyers sur Serein, à la Renaissance à Ancy le Franc, au XVIIème à Saint Fargeau...

    ...Un patrimoine culturel non moins éloquent, avec l'abbaye de Pontigny ou celle de Reigny, les poteries de la Puisaye ou l'Hôtel-Dieu de Tonnerre... Fief de nombreux personnages célèbres, Vauban, Colette, La Grande Mademoiselle ou Mélusine... 

    L'Yonne s'enorgueillit d'être un département où il fait bon vivre car on sait prendre le temps de bien vivre... la gastronomie nous le prouve bien !

    Une recette

    Escargots de Bourgogne

    Ingrédients :pour 4 personnes
    + 1/2 botte d'estragon
    + 4 échalotes
    + 3 c. à s. de vin blanc
    + 1 c. à s. de crème fraiche
    + 150 g de beurre
    + 4 douzaines d'escargots de Bourgogne décoquillés et précuits
    + 3 tranches de poitrine fumée

    1- Lavez et ciselez l'estragon. Réservez.

    2- Hachez les échalotes. Réservez.

    3- Dans une casserole, mettre le vin blanc, l'estragon et les échalotes. Faites bouillir 3 minutes environ.

    4- Ajoutez la crème et le beurre coupé en parcelles et fouettez jusqu'à ébullition. Incorporez les escargots.

    5- Taillez la poitrine fumée en lardons et faites les revenir dans une poêle.

    6- Mélangez les escargots et les lardons et servir chaud.

    20:45 Écrit par josiane meulders dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : yonne |  Facebook |

    Région Bretagne

    Bretagne

    20:43 Écrit par josiane meulders dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : region bretagne |  Facebook |

    • (22) Côtes-d'Armor

    AN ATTENTE

    20:41 Écrit par josiane meulders dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

    • (29) Finistère by Kersissi

    Avant toute chose je tiens à remercier Jo, amie chère qui au travers de ce blog veut faire découvrir ce pays qui est la France. Chaque petit coin mérite le détour, chaque région a son attrait et modestement je vais essayer de vous faire découvrir cette partie qui est chère à mon cœur : la  Bretagne.

     

    Pays celte, de légendes, de folklore, attachant par ses paysages divers, sa côte découpée et ses petits ports typiques, abris du marin, mais aussi cette fenêtre ouverte vers la mer, maîtresse incontestée… qui a toujours attiré de nombreux marins, navigateurs, pêcheurs sans oublier ses corsaires malouins ni ses marins d’état qui ont su faire connaître et représenter la France sur toutes les mers du monde.

     

    Tous les quatre ans Brest port militaire par excellence accueille en son sein tous les vieux grééments du monde entier. Et cette fête attire de nombreux visiteurs où les chants de marins ont une place importante et créent une forte relation, passion partagée avec ces gens de mer. Toutes sortes de bateaux se côtoient de la coquille de noix au magnifique voilier en passant par ses navires de guerre.

    Le long de sa côte, venez parcourir les sentiers côtiers, visiter ces phares, petits bijoux, qui ont toujours guidé les marins perdus… face aux éléments déchaînés. La Bretagne très attachée à sa langue, à ses racines, à sa terre offre aux visiteurs toute ses beautés, ses fêtes, ses pardons, et chaque année elle reçoit les celtes du monde entier qui réunit tous les bagads, tous les cercles folkloriques avec leurs magnifiques costumes et tous défilent et sont heureux de partager un moment très fort en convivialité, au son de cornemuses et divers binious et autres bombardes.

    Voilà pour le pays de l’armor mais il y a aussi le pays de l’argoad où le paysan breton travaillait sa terre et à laquelle il est toujours attaché, dur travail ingrat, vivant de ses maigres récoltes, et n’hésitant pas à aller au-delà de la manche vendre les oignons. Quelques légumes qui ont fait leur succès, le prince de Bretagne (choux-fleurs), l’artichaut, la pomme de terre, les échalotes entre autres, sans oublier les fraises célèbres de Plougastel-Daoulas.. Quelques fruits de la mer : huîtres de Cancale, du Belon, Homards et Tourteaux. Quelques spécialités culinaires : les incontournables crêpes ou galettes, gâteaux et traou mad…etc. Tout cela préparé avec le bon beurre salé, sans oublier les paludiers de Guérande, le savoir-faire des sardinières, le bon cidre bouché de Fouesnant….

    Si un jour vous désirez connaître un dépaysement total et découvrir un côté caché, embarquez-vous sur le canal de Nantes à Brest et appréciez ce paysage attachant qui laisse entrevoir ces manoirs, ces paysages enchanteurs et cette beauté souvent méconnue et si chère à nos cœurs, ces pen-ty et le mobilier (lit-clos et armoires, horloges...) ainsi que toutes ces chapelles et calvaires qui sont le reflet de la foi qui guidait leurs pas.

    Le Finistère et ses 800 kilomètres de côtes découpées en dentelle, ses îles magiques : Ouessant, Sein, Bollène etc... Faîtes-vous plaisir en dégustant un plateau de fruits de mer et en mettant le cap au pays des Abers, Côte des Légendes ; l’air iodé et tonique vous fera le plus grand bien. Ses musées de Douarnenez, Pont l’Abbé, Pont Aven …Faîtes une halte pour visiter les faïenceries de Quimper et soyez présents à la criée du Guilvinec ou de St-Guénolé où le poisson fraîchement péché est vendu sous les yeux émerveillés des touristes.

    Ce pays secret et magique cache encore bien des trésors et ne demande qu’à être découvert et chaque fois c’est un enchantement, cette région où camélias, hortensias et rhododendrons égayent ces belles demeures de granit au toit de chaume ! Kenavo…

     

    Une recette : Kouign amann

     

    En breton, Kouign signifie gâteau ; amann, beurre ;
    pejenn amann est le nom de la motte de beurre.

     

    Temps de préparation : 30 mn - Temps de cuisson : 25 mn
    Ingrédients pour 6 personnes :
    25 gr de levure 2 dl d'eau tiède 250 gr de sucre en poudre500 gr de farine 250 gr de beurre demi-sel 1 oeuf battu

    Pour commencer, faites tiédir l'eau avec une pince de sucre et délayez-y la levure. Incorporez alors la farine et pétrissez jusqu'à obtenir une pâte bien lisse et homogène. Laissez la pâte lever pendant une heure à l'abri des courant d'air dans un endroit tiède...

       L'heure est à présent écoulée. Allumez votre four et faites-le préchauffez aux environs de 200°C. Pendant ce temps, étalez une première fois la pâte et répartissez le beurre en parcelles sur toute sa surface. Voilà qui est fait ?! Très bien... Saupoudrez de sucre et pliez en quatre tout en faisant pivoter l'ensemble d'un demi-tour comme pour une pâte feuilletée. Réabaissez de nouveau la pâte et recommencez l'opération. Au total, cette opération aura dû être effectuée quatre fois.

       A présent, placez la pâte dans un moule bien beurré, badigeonnez la surface avec l'oeuf battu et mettez au four pour 25 minutes.

       Laissez refroidir le "gâteau au beurre" (signification de Kouign-aman en breton) de manière à ce qu'il soit tiède et dégustez-le...


    Accompagnez d'un vin moelleux du Val de Loire
    (Aubance, Bonnezeaux, Chaumes, Layon ...)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    20:33 Écrit par josiane meulders dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : finistere |  Facebook |