05/10/2006

• (29) Finistère by Kersissi

Avant toute chose je tiens à remercier Jo, amie chère qui au travers de ce blog veut faire découvrir ce pays qui est la France. Chaque petit coin mérite le détour, chaque région a son attrait et modestement je vais essayer de vous faire découvrir cette partie qui est chère à mon cœur : la  Bretagne.

 

Pays celte, de légendes, de folklore, attachant par ses paysages divers, sa côte découpée et ses petits ports typiques, abris du marin, mais aussi cette fenêtre ouverte vers la mer, maîtresse incontestée… qui a toujours attiré de nombreux marins, navigateurs, pêcheurs sans oublier ses corsaires malouins ni ses marins d’état qui ont su faire connaître et représenter la France sur toutes les mers du monde.

 

Tous les quatre ans Brest port militaire par excellence accueille en son sein tous les vieux grééments du monde entier. Et cette fête attire de nombreux visiteurs où les chants de marins ont une place importante et créent une forte relation, passion partagée avec ces gens de mer. Toutes sortes de bateaux se côtoient de la coquille de noix au magnifique voilier en passant par ses navires de guerre.

Le long de sa côte, venez parcourir les sentiers côtiers, visiter ces phares, petits bijoux, qui ont toujours guidé les marins perdus… face aux éléments déchaînés. La Bretagne très attachée à sa langue, à ses racines, à sa terre offre aux visiteurs toute ses beautés, ses fêtes, ses pardons, et chaque année elle reçoit les celtes du monde entier qui réunit tous les bagads, tous les cercles folkloriques avec leurs magnifiques costumes et tous défilent et sont heureux de partager un moment très fort en convivialité, au son de cornemuses et divers binious et autres bombardes.

Voilà pour le pays de l’armor mais il y a aussi le pays de l’argoad où le paysan breton travaillait sa terre et à laquelle il est toujours attaché, dur travail ingrat, vivant de ses maigres récoltes, et n’hésitant pas à aller au-delà de la manche vendre les oignons. Quelques légumes qui ont fait leur succès, le prince de Bretagne (choux-fleurs), l’artichaut, la pomme de terre, les échalotes entre autres, sans oublier les fraises célèbres de Plougastel-Daoulas.. Quelques fruits de la mer : huîtres de Cancale, du Belon, Homards et Tourteaux. Quelques spécialités culinaires : les incontournables crêpes ou galettes, gâteaux et traou mad…etc. Tout cela préparé avec le bon beurre salé, sans oublier les paludiers de Guérande, le savoir-faire des sardinières, le bon cidre bouché de Fouesnant….

Si un jour vous désirez connaître un dépaysement total et découvrir un côté caché, embarquez-vous sur le canal de Nantes à Brest et appréciez ce paysage attachant qui laisse entrevoir ces manoirs, ces paysages enchanteurs et cette beauté souvent méconnue et si chère à nos cœurs, ces pen-ty et le mobilier (lit-clos et armoires, horloges...) ainsi que toutes ces chapelles et calvaires qui sont le reflet de la foi qui guidait leurs pas.

Le Finistère et ses 800 kilomètres de côtes découpées en dentelle, ses îles magiques : Ouessant, Sein, Bollène etc... Faîtes-vous plaisir en dégustant un plateau de fruits de mer et en mettant le cap au pays des Abers, Côte des Légendes ; l’air iodé et tonique vous fera le plus grand bien. Ses musées de Douarnenez, Pont l’Abbé, Pont Aven …Faîtes une halte pour visiter les faïenceries de Quimper et soyez présents à la criée du Guilvinec ou de St-Guénolé où le poisson fraîchement péché est vendu sous les yeux émerveillés des touristes.

Ce pays secret et magique cache encore bien des trésors et ne demande qu’à être découvert et chaque fois c’est un enchantement, cette région où camélias, hortensias et rhododendrons égayent ces belles demeures de granit au toit de chaume ! Kenavo…

 

Une recette : Kouign amann

 

En breton, Kouign signifie gâteau ; amann, beurre ;
pejenn amann est le nom de la motte de beurre.

 

Temps de préparation : 30 mn - Temps de cuisson : 25 mn
Ingrédients pour 6 personnes :
25 gr de levure 2 dl d'eau tiède 250 gr de sucre en poudre500 gr de farine 250 gr de beurre demi-sel 1 oeuf battu

Pour commencer, faites tiédir l'eau avec une pince de sucre et délayez-y la levure. Incorporez alors la farine et pétrissez jusqu'à obtenir une pâte bien lisse et homogène. Laissez la pâte lever pendant une heure à l'abri des courant d'air dans un endroit tiède...

   L'heure est à présent écoulée. Allumez votre four et faites-le préchauffez aux environs de 200°C. Pendant ce temps, étalez une première fois la pâte et répartissez le beurre en parcelles sur toute sa surface. Voilà qui est fait ?! Très bien... Saupoudrez de sucre et pliez en quatre tout en faisant pivoter l'ensemble d'un demi-tour comme pour une pâte feuilletée. Réabaissez de nouveau la pâte et recommencez l'opération. Au total, cette opération aura dû être effectuée quatre fois.

   A présent, placez la pâte dans un moule bien beurré, badigeonnez la surface avec l'oeuf battu et mettez au four pour 25 minutes.

   Laissez refroidir le "gâteau au beurre" (signification de Kouign-aman en breton) de manière à ce qu'il soit tiède et dégustez-le...


Accompagnez d'un vin moelleux du Val de Loire
(Aubance, Bonnezeaux, Chaumes, Layon ...)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20:33 Écrit par josiane meulders dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : finistere |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.