25/05/2006

Région Picardie

 

Picardie

Terre de labours, d’eaux et de douceurs la Picardie comprend trois départements : la Somme (80), l’Aisne (02) et l’Oise(60).De grandes et monotones étendues de blé et de betteraves sur des plateaux crayeux avec pour seul horizon de grosses fermes et des bourgs repliés sur eux-mêmes, telle est la première vision, réductrice, que l’on a de la Picardie depuis les axes routiers.De part et d’autre, un visage tout à fait différent se fait jour. La paisible vallée de la Somme se disperse en marais, étangs et jardins flottants, paradis des maraîchers, des pêcheurs et des amoureux des la nature.Sur le littoral s’ouvrent d’infinis lointains de sable, de dunes et de prés salés, quelques stations balnéaires de la Belle Epoque.Sur cette terre plurielle souffle aussi l’influence de Clovis, Pépin le Bref, Hugues Capet, avec ses châteaux, haras, pièces d’eau et forêts.Bien que les deux dernières guerres y aient fait des ravages, tous conservent un patrimoine abondant et diversifié.On y distingue plusieurs sous-régions :* l’Amienois Avec Amiens la capitale située à 132 km au nord de Paris. Ici le cours de la Somme se perd dans un lacis de 300 hectares de marais de petites îles. Toutes ces parcelles cultivables entrecoupées de canaux sont appelées les "hortillonnages" (trois récoltes de légumes et de fleurs par an) ! Amiens possède la plus vaste cathédrale gothique du XIII ème siècle de France.Dans cette ville on peut aussi visiter la maison de Jules Verne, rénovée, restaurée, elle est devenue un musée hors du temps.* le BeauvaisisDe son riche passé textile, Beauvais (reconstruite en 1947) conserve une cathédrale dotée d’horloges parmi les plus anciennes du monde.Au nord-ouest Gerberoy fut le théâtre d’incessantes batailles entre Français et Anglais.* le ValoisGrande prairie cernée de forêts majestueuses. Surnommée la perle de l’Oise, Senlis prodigue un patrimoine, hérité de son privilège de ville royale, prisé des artistes et des cinéastes.Sur les rives de l’Oise, Compiègne est célèbre pour les têtes couronnées, de Clovis à Napoléon III, qui y ont élu résidence. Autre joyau : Chantilly avec son château (domaine des princes de Condé), ses grandes écuries du XVIII ème siècle.* le SoissonnaisPlateau calcaire arrosé par l’Aisne et ses affluents étale de vastes étendues de blé, maïs, betteraves et colza.Soissons, sa capitale fut mérovingienne sous Clovis, carolingienne sous Pépin le Bref puis martyrisée par la grande guerre.* Le LaonnoisPlateau vallonné ou alternent de vastes cultures.Laon, ville capitale est admirable par la profusion de ses monuments et son atmosphère médiévale.* la ThieracheContrée d’élevage semée d’herbages et de pommiers. Vervins, sa capitale abrite derrière ses remparts l’église fortifiée de Notre-Dame-de-l’Assomption.Au nord-ouest, Guise conserve les vestiges de la forteresse des ducs et le familistère de Jean-Batste Godin, l’inventeur des célèbres poëles en fonte.* le Marquenterre et le Vimeu Offrent 60 km de littoral, étendues de sable fin, dunes, marais, petits ports de pêche et plaisance et stations balnéaires de la Belle Epoque.Au nord du Marquenterre s’ouvre la Baie de Somme, lieu de passage et de nidification de 320 espèces de migrateurs (oies cendrées, spatules, alouettes, canards, éperviers, hirondelles...)Le Touquet-Paris-Plage, luxueuse "Arcachon du Nord", attire de nombreuses célébrités.

Gastronomie

(spécialités locales)

- Le pâté en croûte de canard d’Amiens….

- L’andouillette à la fraise de veau….

- La ficelle picarde….

- La flamiche(tarte aux poireaux et aux oignons) …

- Les tourtes aux coques et aux crevettes….

- le rollot (fromage de vache corsé)…

- Le gâteau battu…

Une recette: La flamiche

 

Ingrédients :
Pâte :
250g de farine
125g de beurre
sel

Garniture :
1kg de blanc de poireaux
100g de beurre
4 oeufs
1 verre de lait
1 petit pot de crème
sel, poivre

Recette :
Préparez la pâte :
Versez dans un bol 250g de farine et une pincée de sel puis ajoutez 125g de beurre ramoli. Mélangez la pâte et roulez-la en boule et laissez reposer.
Pendant ce temps, lavez et émincez finement les blancs de poireaux (vous utiliserez le vert pour un potage).
Jetez-les dans le beurre fondu. Salez. Poivrez.
Laissez-les cuire (30 minutes) tout doucement sans qu'ils prennent couleur jusqu'à ce que leur eau soir évaporée. Laissez tiédir.
Etalez la pâte, puis foncez la tourtière beurrée.
Mélangez aux poireaux les oeufs battus, le lait, la crème; salez et poivrez.
Versez cette préparation dans la tourtière, faites cuire à four chaud 20 minutes. Cette entrée se sert tiède ou chaud.


Conseils :
La flamiche se confectionne également en Picardie, et dans le Nord où elle est souvent nommée flamique
Vin conseillé : bière, Sylvaner

16:31 Écrit par josiane meulders | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : picardie |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.